Consignes de kinésithérapie et de rééducation des pieds dans la méthode du Dr Ponseti

 

Madame, Monsieur,

vous allez être amené à prendre en charge la rééducation de pied bot varus équin d'un enfant que nous suivons depuis sa naissance pour pied bot varus équin.

Nous avons recours depuis maintenant plusieurs années à la technique du Dr Ponseti.

Peut-être connaissez-vous cette méthode ?

Le principe consiste dans les deux premiers mois à réduire progressivement la déformation par des temps de plâtres successifs d'une semaine, pendant lesquels le pied sera très progressivement porté vers l'extérieur, c'est-à-dire en abduction.
Au 6ème temps de plâtre, une ténotomie per-cutanée d'Achille est réalisée (sous anesthésie générale ou parfois locale), permettant de corriger la déformation dans le plan sagittal et de lutter contre l'équin.

Pendant toutes les manipulations, le pied n'est jamais porté en éversion et aucun mouvement de pronation de l'avant-pied sur l'arrière-pied n'est réalisé.

A l'issue de ces deux mois d'immobilisation plâtrée (déformation alors corrigée) la contention est réalisée par des sandales américaines (botillons en cuir à bouts ouverts) avec une attelle mono-barre (attelle de Denis-Browne) entre les deux pieds permettant de maintenir ceux-ci en abduction par le biais d'une rotation externe (70° du côté du pied pathologique, 30° pour un pied normal). Le réglage est fait en présence du chirurgien. Les parents doivent maintenir cette attelle mono-barre à port permanent pendant les 6 premiers mois et à port nocturne pendant plusieurs années (3 à 4 ans).

Cette méthode laisse peu de place à la rééducation. Toutefois, nous pensons que la rééducation du pied garde un intérêt dans certains cas et nous souhaitons alors que deux séances de rééducation par semaine soient réalisées. Le but de ces séances est de réaliser des étirements doux du triceps sural par abaissement du calcanéum. Il faut également mobiliser passivement le pied en abduction. En aucun cas, il ne faut associer de mobilisation en éversion ou en pronation de l'avant-pied sur l'arrière-pied. Concernant le travail actif, il s'agit essentiellement d'une stimulation des muscles péroniers latéraux.

Ces deux séances par semaine permettront de maintenir le pied relativement souple et d'avoir une surveillance évolutive quasi-permanente. Il ne faut pas hésiter à nous remontrer l'enfant en dehors des rendez-vous habituels si vous pensez que l'évolution n'est pas satisfaisante.

En vous remerciant pour votre collaboration et en restant à votre disposition pour toute information complémentaire, nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, à l'expression de nos sentiments les meilleurs.



Date de dernière modification : jeudi 14 février 2008

| Accueil | Qu'est-ce qu'un pied bot ? | Images de pieds bots | Histoire du pied bot | Les traitements | Dr Ponseti | Méthode de Ponseti | Pied bot et sports | En savoir plus | Forum |
| Consignes aux kinésithérapeutes | Score de Diméglio | Bandages de Finck |
Glossaire | Kinésithérapie | Madame Bovary | Assurance Maladie | Anatomie | Radiologie | Diagnostic anténatal | Questions-Réponses | Mentions légales |