Prise en charge des pieds bots varus équins
à Chakaria (Bangladesh)

 

Il y a 11 ans, deux associations grenobloises, AMD (Aide Médicale et Développement) et KDM (Kinés Du Monde) ont fait le choix de dispenser un programme d’aide au développement, à la demande de l’association des handicapés du Bangladesh ; la SARPV.

Cette collaboration a permis de mettre en place un centre référent de lutte contre le handicap dans la région de Chakaria et de soigner des milliers d’enfants.
Ce programme soutenu par les parrains et donateurs, a permis d’instaurer un système de soins permettant aux enfants handicapés, même les plus pauvres, de recevoir des soins de qualité quels que soient les moyens des familles.

Le docteur Thierry Craviari (chirurgien à Gap) est le premier à s’être impliqué dans la prise en charge d’enfants handicapés au sein du centre de soins de Chakaria.

Les chirurgiens lyonnais(de l'Hôpital Femme Mère Enfant, à Bron) décident de le suivre à partir de 2009.

Parmi les différents handicaps traités à Chakaria, on retrouve le pied bot.

 


Le pied bot au Bangladesh

En France, 1 enfant sur 700 naît avec un pied bot.

La fréquence est beaucoup plus élevée au Bangladesh (de l’ordre 3 à 4 fois plus).

La méconnaissance des possibilités de traitement et le peu de centres pour soigner les enfants font que l’on découvre souvent des enfants âgés et des adultes qui n’ont jamais été traités.
On sait aujourd’hui que plus la prise en charge du pied bot est précoce et plus les chances de réussite du traitement sont élevées.

Au Bangladesh, les enfants handicapés et encore plus les adultes , trouvent difficilement une place dans la société.
Ils ont tendance à être exclus et les femmes ont du mal à se marier.

La technique de Ponseti, utilisée à L’HFME depuis maintenant 12 ans est particulièrement bien adaptée à ce pays en développement.

Elle est facilement reproductible , adaptable à de grands enfants et permet de diminuer le nombre d’interventions chirurgicales lourdes.
De plus, elle nécessite peu de personnel et est peu coûteuse en terme de matériel.

Pour ces différentes raisons,les chirurgiens ont donc décidé d’introduire cette méthode à Chakaria.



Les missions
Le professeur Franck CHOTEL, chirurgien pédiatre, spécialiste de la méthode Ponseti à l’HFME de Lyon, part en décembre 2010 pour une mission de 15 jours à Chakaria, accompagné de Catherine MULIER, kinésithérapeute du service d’orthopédie pédiatrique.

Le but est de former les kinésithérapeutes et les orthoprothésistes bengalis à la prise en charge des pieds bots, et de leur faire comprendre l’importance du dépistage précoce.

Un protocole a été mis en place pour évaluer les pieds, assurer la bonne réalisation des plâtres et le suivi des attelles. Tout était à créer et chacun a mis beaucoup de bonne volonté.

Les multiples consultations ont permis de découvrir des pieds invétérés (jamais traités) que l’on n’imagine pas voir de nos jours …

Cette image de pieds chaussés dans des tongs est fréquente au Bangladesh !


Une seconde mission s'est déroulée en février 2011.
Le docteur Vincent CUNIN (chirurgien pédiatre à l’HFME) et Carine MICHEL (kinésithérapeute) partent à leur tour pour 15 jours.

L’année suivante 2 nouvelles missions sont réalisée :
Décembre 2011 : Catherine Mulier et Dominique Morel (kinésithérapeutes)
Février 2012 : Vincent Cunin et Carine Michel.

Ces missions permettent de vérifier et d’approfondir ce qui n’a pas été acquis, d’élaborer des fiches de suivi et des supports visuels pour les soignants et les familles.


L’équipe de Chakaria au grand complet
(1 manager, 5 physiothérapeutes, 3 field monitor, 3 orthoprothésistes et 1 chauffeur) :

 
Nous avons pu apprécier les progrès accomplis par l’équipe depuis 1 an en terme de traitement et surtout de dépistage.
Le dépistage plus précoce a permis de débuter le traitement chez des enfants plus petits.

Par ailleurs nous constatons un manque de suivi de la part des familles.

Les parents ne viennent pas régulièrement aux rendez-vous pour différentes raisons : éloignement géographique, coût du déplacement, état de santé de la famille, inondations, périodes de récolte…

Les familles les plus démunies sont plus assidues car les soins sont entièrement pris en charge par le centre.

 
Les centres de soins

Le centre principal se situe à Chakaria. Trois autres centres situés dans d’autres régions permettent d’accueillir plus de familles, mais dans des conditions plus précaires car les locaux sont exigus, sombres et pas toujours alimentés en eau et en électricité !

 

La ténotomie
Les ténotomies sont faites par le Docteur Taslim à l’hôpital de Chittagong. Ce chirurgien Bengali est venu se perfectionner en France pendant 2 mois.
L’hôpital de Chittagong est situé à 100 km de Chakaria mais à 3 heures de route en minibus !!!

Le but de notre action formatrice est de rendre l’équipe de Chakaria parfaitement autonome.
Nous nous y emploierons encore cette année.


Les soins aux enfants sont coûteux pour des familles souvent très pauvres, c’est pourquoi AMD a développé une « Solidarité Médicale» qui consiste à faire participer les familles en fonction de leurs revenus, la part restante étant à la charge de « parrains solidaires ».

Cette "Solidarité Médicale" garantit :
- Aux enfants de recevoir des soins de qualité, une aide à la scolarisation et si besoin une aide nutritionnelle
- Aux soignants d’être rémunérés pour leur travail par un salaire décent et motivant
- Aux parrains solidaires que leur don est utilisé pour les enfants les plus démunis


Voici l'histoire de Toshad et Tohin qui ont pu bénéficier d'une action médicale et chirurgicale grace au système de parrainage :

Coût approximatif d’un traitement de Ponseti au Bangladesh : 100€
  • 20 € : plâtres
  • 50 €: opération
  • 30 € : attelle
Si vous le désirez, vous pouvez soutenir notre action et aider ces enfants afin que le PIED BOT ne soit plus synonyme de HANDICAP
Merci pour votre soutien

Nom……………………………………..Prénom…………………………………
Adresse……………………………………Code Postal…………………
Localité …………………………Tél…………………E-mail………………………………

Je souhaite parrainer les soins aux enfants du Bangladesh en donnant :
50 euros
100 euros
Une autre somme

A l’ordre d’Aide Médicale et Développement
14 rue Colbert 38000 Grenoble
Téléphone : 04 76 86 08 53
Adresse mail : www.amd-france.org

Je recevrai en retour :
- La lettre semestrielle d’information aux parrains du programme AMD
- Un justificatif de déduction fiscale permettant de déduire de mes impôts 75% des dons dans la limite légale (521€) et 66% au-delà.
Imprimer un formulaire de parrainage
Nous venons de publier un livre sur un pays à découvrir :
le Bangladesh.

N’hésitez pas à relayer l’info, l’ensemble des sommes récoltées ira aux enfants du Bangladesh, dans le cadre du programme AMD-KDM

Bonne lecture, belles rencontres.

Josiane Daurelle et Thierry Craviari

 

 

Vous pouvez vous procurer ce livre au prix de 27 euros :

 

A Gap
A la librairie « au coin des mots passant » place Gavote à Gap.
Présentation et signature le 22 Novembre 2014.

Au bloc, contacter Mavi
Dans le service d’orthopédie au secrétariat, contacter Edith

A l’ASL du CHICAS

A Grenoble
A l’association AMD et KDM, 14 rue Colbert 38000 Grenoble

Par correspondance ou pour toutes infos
Mail : jocelo@sfr.fr
Tel : 06 30 51 62 12


Date de dernière modification : dimanche 19 octobre 2014

| Accueil | Qu'est-ce qu'un pied bot ? | Images de pieds bots | Histoire du pied bot | Les traitements | Dr Ponseti | Méthode de Ponseti | Pied bot et sports | En savoir plus | Forum |
| Consignes aux kinésithérapeutes | Score de Diméglio | Bandages de Finck |
Glossaire | Kinésithérapie | Madame Bovary | Assurance Maladie | Anatomie | Radiologie | Diagnostic anténatal | Questions-Réponses | Mentions légales |